Nos coups de gueule Commissariat aux comptes

Publié le 17 avril 2014 | par Nathalie Mourlot

0

Le commissariat aux comptes ne peut pas être low cost !

Au moment où toutes les sociétés cotées publient, dans le cadre de leurs documents de référence, le montant des honoraires versés aux collèges de leurs commissaires aux comptes, beaucoup se précipitent pour analyser, avec un sens aigu de la critique, le poids de ces honoraires : qui, par rapport à la capitalisation boursière des sociétés concernées ; qui, par rapport au montant des jetons de présence de leurs administrateurs ; qui, en pourcentage du chiffre d’affaires global de tel ou tel « Big ».

Les auteurs de ces études n’imaginent pas – ou mal – la technicité dont doivent faire preuve les commissaires aux comptes pour appréhender l’ensemble des structurations, des montages et des flux économiques des sociétés qu’ils sont chargés d’auditer, qui se complexifient au gré de l’internationalisation de ces entreprises.

A une époque où les régulateurs manifestent de plus en plus d’exigences en matière de sécurité des comptes, où le commissariat aux comptes nécessite de plus en plus de compétences, et où de nombreuses sociétés d’expertise-comptable et d’audit abandonnent cette activité, eu égard à ses contraintes, l’exercice du commissariat aux comptes est tout sauf une activité banale.

Il ne pourra jamais exister un commissariat aux comptes low cost !

Merci aux grands acteurs de ce marché, qui malgré tout perpétuent le professionnalisme de cette activité.

Thierry DenjeanEcrit par Thierry Denjean, président de Denjean & Associés

 

Tags:


About the Author



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑